Ma ChRoNiQuE – Beautiful Tome 2 : Walking Disaster de Jamie McGuire

   Auteur : Jamie McGuire
Editions : J’ai Lu
Pages : 473
Tome : 2
Prix :13€
Date de sortie : 15 Octobre 2015
Public : New Adult
Amazon : Walking Disaster

« Petit Résumé »

«  Avant de quitter ce monde, la mère de Travis lui a donné deux conseils : « Joue, et ne cesse jamais de te battre pour ce que tu désires. »

Favori des combats clandestins de toute la région, Travis a mis à profit une partie de l’adage. Mais entre cette violence et les histoires d’un soir, il ne reste aucune place pour l’amour… pas plus que pour la déception.
Alors qu’il se croit invincible, la rencontre d’Abby va faire vaciller toutes ses certitudes…
Il est grand temps de faire vraiment la connaissance de Travis Maddox»

« Ma Chronique »

Alors cette fois grâce aux éditions J’ai Lu, on a la chance de découvrir l’histoire du tome Beautiful Disaster du point de vue de Travis et je dois dire que j’ai bien plus appréciée comme ça car ça rend l’histoire plus fraîche, deplus on y trouve quelques pointes d’humour…

Ce garçon nous fait sentir des émotions intense, il sait nous faire craquer de bien des manieres, et j’ai trouvé qu’être dans sa tête nous permettait de mieux comprendre certaines scenes et certaines facettes de sa personnalité.

Il est vrai que comme beaucoup de chroniqueurs je pense , j’ai parfois trouvé certains passages un peu long car on revis l’histoire mais dans l’ensemble j’ai quand même trouvé qu’il a été facile de s’y accommoder.

Ici, on se rend plus compte de la fragilité de Travis et le comportement d’Abby m’a donné trois plus envie de me tirer les cheveux que lorsque c’était de son point de vue à elle…

Pour conclure, on peut dire que le plus de ce book c’est l’épilogue, on retrouve nos amoureux quelques années plus tard, chose qu’il n’y a pas dans le tome 1 et j’ai bien aimé les voir évoluer.

J’ai passée un vrai bon moment à lire ce livre et je le recommande pour ce qui ont aimé le point de vue d’Abby Abernathy.

« Mon extrait »

« – Il y a une fille, Papa.
Il souria un peu :
– Une fille.
– Elle me déteste, et je…
– L’aime ?
– J’en sais rien. Je ne sais pas… Je veux dire… Comment peut-on savoir ?
Son sourire s’étira :
– Quand tu en parles à ton vieux père parce que tu ne sais pas quoi faire d’autre.»

617785commentaire

Publicités

Laissez un petit souvenir de votre passage ^^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s