Blacklistee : de Cole Gibsenc

Auteur : Cole Gibsen
Editions : Hugo roman
Pages : 327
Tome : 1
Prix : 17€
Date de sortie : 08 Octobre 2015
Public : Adult
Amazon : Blacklistée

 

« Petit Résumé »

En apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l’un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits. Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer. Elle trouve du soutien auprès de Nolan, un jeune homme plutôt beau garçon mais légèrement dysfonctionnel socialement. Ce dernier découvre vite que Regan est tout sauf la miss Parfaite qu’elle voulait bien montrer. Sous sa carapace, c’est une jeune fille angoissée, qui a du mal à supporter les exigences de sa mère concernant son avenir. Car rester toujours au top demande une sacrée dose d’énergie, et aucun échec n’est envisageable. Pourtant, la chute de Regan n’est qu’un début, et personne n’en sortira indemne.

« Ma Chronique »

Sa quatrième m’avait intriguée à sa sortie mais j’avais à ce moment d’autre priorité que de lire ce livre (mon bb n’avais que 3 semaines 1/2) . Je l’avais des lors mis en stand-bye comme beaucoup d’autre, me promettant de le lire sous peu.

Récemment je me suis replongé dans ma pal (qui commence à être énorme ) et à l’aide de ma bookjar, je suis retombé sur ce roman. Je me suis donc lancé dans cette lecture sans auparavant essayer dans savoir plus. Je souhaitai vraiment le découvrir de A à Z.

Je remercie d’ailleurs les éditions Hugo Roman pour ce petit moment de lecture.

Ce roman, je l’ai lu en ayant toujours cet impression de déjà vu dans un téléfilm dont je n’arrive pas à retrouver le titre. J’ai eu l’impression d’un copié/collé sauf pour le passage des portes des toilettes.

En parcourant au fur et à mesure les chapitres, je me suis rendu compte à quel point je n’aurai pas du tout aimé être à la place de notre héroïne, Regan. D’abord bourreau , ensuite victime, oh my god! Dur dur !

(Je pense que l’humiliation ressenti lors de harcèlement scolaire peut réellement peser et mener à des fins tragiques, malheureusement c’est un phénomène de société assez connu mais plutôt tabou.)

Heureusement qu’ici Nolan, le frere de Payton était là. Il faut que je vous dise que j’ai grandement apprécié son soutien même si je me suis demandé au départ d’où il débarquait car il arrive comme un claquement de doigts, son soutien est assez inattendu…
C’est vraiment qu’à la fin qu’on comprend ses remords et donc sa volonté de se racheter.

Deux passages qui m’ont donc vraiment marqué :
*l’affichage des messages Facebook et sms de Regan étalés sur tous les casiers du lycée
* et lorsqu’il y a le message radio en salle de cours qui à était un grand moment de solitude pour notre héroïne, et pour moi même à travers elle.
Pendant tous ces temps là, je voulais juste rentrer dans un trou de souris, tellement j’ai ressenti l’humiliation et la trahison.

Heureusement que Nolan regrette, j’ai aimé qu’il est honte de ses actes et qu’il est développé des sentiments pour notre héroïne. Au fond, il est plutôt sympa et romantique de surcroit.

Lorsque nos tourtereaux s’affiche en public, j’ai trouvé ça top. C’était un bon moyen de dire aux gens qu’ils se foutaient de ce qui se disaient sur eux..d’ailleurs le final achève de clouer le bec à pas mal de monde^^.

Comme je ne souhaite pas spoiler plus que ce que j’ai certainement déjà dit , je finirai en disant que dans l’ensemble, j’ai bien apprécié le message que l’auteur voulait tenter de faire passer. La plume est pas mal car le sujet est bien traité et fait réfléchir, une belle leçon de morale. C’est un roman jeunesse/ados qui se laisse lire facilement mais qui à mon sens manque tout de même de profondeur.

P.S: La maman de Regan m’a clairement agacé par son comportement, heureusement qu’elle finit par soutenir sa fille sinon je l’aurai étranglé lol^^

« Mon extrait »

« (…) Au lycée, verser des larmes revenait à verser son sang : toute blessure, si petite fût-elle, était signe de faiblesse.
Et le lycée détruisait les faibles. » chap 4

« – Comme c’est mignon…Apparemment, les rejetés attirent les rejetés.
(…)
– Apparemment, c’est la même chose pour les connards. Sauf que vous vous déplacez, plutôt en troupeau. » chap 11

Publicités

5 réflexions sur “Blacklistee : de Cole Gibsenc

  1. J’ai mis ce livre dans ma wish list car l’histoire m’intéressait. Mais lors de la lecture de ta fiche, un film aussi m’est revenue en mémoire. Est ce « Le mur de l’humiliation » avec Emily Osment (la blonde qui jouait dans « Hannah Montana, son amie je crois). Car l’histoire semble avoir quelques points communs avec le livre.

    J'aime

Laissez un petit souvenir de votre passage ^^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s