Ma ChRoNiQuE – Step Brother de Penelope Ward

Auteur : Penelope Ward
Editions : Hugo Roman
Collection : New Romance
Pages : 360
Prix : 17,00€
Date de sortie : 04 Mai 2016
Public : New Adult
Amazon : Step Brother

commander fnac ADV_Banner_148

« Petit Résumé »

Quand Greta a appris que son demi-frère venait vivre avec eux, elle était à la fois curieuse et heureuse de faire la connaissance du fils de son beau-père. Malheureusement, elle a vite déchanté. Elec est tout simplement odieux avec elle.

Pourtant, elle se sent attirée par ce garçon tatoué qui semble tout faire pour cacher ses blessures.
Lentement, leur relation évolue, il s’ouvre petit à petit jusqu’à une nuit inoubliable. Le lendemain, Elec est parti, il disparaît de sa vie aussi vite qu’il y était apparu.

Sept ans plus tard, un drame familial les réunit à nouveau. Greta comprend alors que l’adolescent qui s’amusait à la faire tourner en bourrique est devenu un homme très séduisant qui va lui faire tourner la tête.

Sauront-ils à nouveau se faire confiance ?

« Ma Chronique »

J’ai choisi de lire ce livre car la couverture bleu m’a tapé dans l’oeil à l’annonce de sa sortie et le résumé enplus me tentais bien. Seulement je crois que j’ai fondé trop d’espoir à l’histoire ayant encore en tête DIMILY.

Greta voit débarqué Elec, son demi-frère mais celui ci n’est pas franchement enthousiaste à l’idée d’intégrer une nouvelle famille et est bien décider à le faire comprendre. Chacun doit s’adapter à l’autre mais c’est pas si simple quand une certaine attirance ce crée.

J’ai réussi à lire ce livre en moins de temps qui ne faut pour le dire. Ça coulait de source. Seulement je ne sais pas, je n’ai pas accroché plus que ça. Je n’ai pas ressenti les émotions que j’aurais voulu ressentir. Ça m’a quelque peu frustré tout le long. J’ai trouvé aussi quelques petites incohérences de ci de là , c’est dommage!

Le fait que l’histoire soit divisé en deux est cela dit plutôt judicieux.
Dans la première partie on découvre nos personnages et leur attirance, puis après on est sur la touche puisqu’Elec doit partir en urgence apres seulement une nuit passée ensemble, jusqu’au retrouvaille 7 ans après dans des circonstances quelques peu compliqués pour nos deux protagonistes. Nos personnages ont mûri mais l’alchimie est encore intact, cela nous fait forcément poser des questions sur la suite des événements.
La seconde partie apporte un point de vue différent puisqu’il est celui d’Elec, notre bad boy tatoué et percé. On en apprend donc plus sur lui et sa vision des choses sur certains événements, ainsi que sur son secret puisqu’il nous en fait LA révélation et que c’est un moment clé de l’histoire.

J’ai trouvé que Greta était très altruiste et si prenait fort bien avec Elec. Au fil de l’histoire elle tente de faire tomber les barrières qu’il érige sans le forcer mais n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, ce qui finit par nous le rentre encore plus attendrissant. On finit forcément par être plus compréhensif sur son attitude et leur histoire d’amour.

J’ai aussi bien aimé l’humour d’Elec même si des le départ j’avais compris son manège.

Au final, c’est une lecture sympa et assez prévisible mais à mon sens qui aurait pu être encore mieux.
Je le conseil aux amateurs de New Adult même si je trouve qu’il est écrit comme pour du Young Adult sauf pour les passages de sexe qui emploi des mots plutôt osé pour des jeunes de leur âge.

P.S : L’anagramme Cameron (= Romance) ne m’avait pas sauté aux yeux.

« Mon extrait »

Lorsque Corey a sonné à la porte, ma mère a ouvert et a crié :
– Greta, ton rendez-vous est là !
J’entendais de la musique de l’autre côté de la porte fermée d’Elec, mais elle n’était pas forte. J’avais envie qu’il me voie partir – en même temps, je ne voulais pas avoir à me soucier de lui ce soir.
Corey m’attendait en bas des escaliers avec un bouquet de fleurs, et j’ai eu un peu honte pour lui. J’imaginais mal Elec offrir des tulipes à une nana, mais soyons réalistes, il n’avait pas besoin de ce genre de geste.
– Salut, Corey.
– Salut Greta, tu es superbe.
– Merci.
– Est-ce que ça te gêne si j’utilise tes toilettes avant de partir ?
J’ai hésité à l’envoyer à l’étage, au cas où Elec déciderait de sortir de sa chambre.
– Bien sûr, c’est au premier. Tourne à gauche, et c’est au bout du couloir.
– Il a l’air super-gentil, a dit ma mère assise sur le tabouret à côté de moi.
– Il l’est, j’ai répondu tout en mettant les fleurs dans un vase.
N’était-ce pas le problème, justement ? J’étais amoureuse d’un mec que personne ne décrirait jamais comme gentil.
Corey est redescendu quelques minutes plus tard, l’air perplexe et mal à l’aise.
– Tu es prêt ?
– Ouais, a-t-il répondu sans croiser mon regard, passant devant moi pour m’accompagner à la Ford Focus garée devant la maison.
Dans la voiture, il n’a pas allumé tout de suite le contact et s’est tourné vers moi.
– J’ai croisé ton demi-frère, en haut.
– Ah ?
– Il m’a dit de te donner ça. Apparemment tu l’as laissé dans sa chambre.
Il me tendait une culotte en dentelle rose. Je ne savais pas si je devais être en colère ou amusée. J’ai pris quelques secondes pour me ressaisir.
– C’est juste une de ses blagues – il a voulu s’amuser à nos dépens. C’est son passe-temps favori. Il y a quelque temps, il a pris tous mes sous-vêtements et il ne me les a pas encore tous rendus. C’est aussi simple que ça, promis.
Il a soupiré, l’air soulagé.
– Ok, parce que c’était super-bizarre.
– Je sais, je suis désolée.
J’ai profité que l’attention de Corey soit fixée sur la route pour envoyer un message à Elec.
Greta : Pourquoi tu as fait ça ???
Elec : Parce qu’il avait l’air tendu comme un string 🙂 Allez, c’était une super-blague !
Greta : Il ne l’a pas trouvée drôle, lui.
Elec : Avoue que tu n’en as rien à faire de lui.
Greta : Et comment tu sais ça ?
Elec : Parce que tu n’as d’yeux que pour moi.
Greta : Tu as tellement la grosse tête.
Elec : Il n’y a pas que ma tête qui soit grosse.
Greta : Pourquoi tu es toujours obligé de faire ça ?
Elec : De faire quoi ?
Greta : De céder à l’enculé qui est en toi.
Elec : Tu préférerais qu’il soit en toi, hein ?
J’ai failli lâcher mon téléphone.
Greta : Tu n’es qu’un naze.
Elec : Figure-toi que non. Je te le prouverais, si je le pouvais.
Greta : Pourquoi tu fais ça ?
Elec : Parce que je peux pas m’en empêcher.
C’en était assez – je n’allais plus lui répondre, mais il a continué.
Elec : Rentre à la maison.
Greta : Quoi ?
Elec : Reviens, passe la soirée avec moi.
Greta : Non !
J’ai rangé mon téléphone et regardé Corey, dont les yeux étaient toujours rivés sur la route.
Elec était complètement dingue. Il se prenait pour qui, à vouloir m’empêcher d’avoir des rencards alors qu’il se comportait comme un gigolo.
Elec avait pourri notre soirée. Même si nous avons parlé pendant le dîner, je sentais que Corey avait été refroidi par l’histoire de la culotte. Le pire, c’était que je n’en voulais pas vraiment à Elec. D’ailleurs, pour être honnête, j’étais secrètement flattée qu’Elec soit agacé que je sorte.
Je faisais de mon mieux pour me concentrer sur ce que disait Corey, mais je m’en sortais médiocrement. Je n’arrêtais pas de penser à Elec : son plan avait fonctionné. Chap9

« Ma Note »

step brother


N’oubliez pas vous avez le droit à -5% de remise si vous l’achetez via le lien en haut de cette chronique^^
!!!La contribution qui me sera reversé servira à l’organisation de concours!!!

Publicités

Laissez un petit souvenir de votre passage ^^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s