Ma ChRoNiQuE – Jamais Plus de Colleen Hoover

 

 

   Auteur : Colleen Hoover
Editions : Hugo Roman
Pages : 391
Prix :17€
Date de sortie : 11 Mai 2017
Public : New Adult
Amazon : Jamais Plus

« Petit Résumé »

Ce sont ceux que nous aimons qui peuvent nous faire le plus de mal.

Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ?

Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence.

Est-ce que l’amour peut tout excuser ?

« Ma Chronique »

Vraiment? Est-ce vraiment utile que je vous parle de ce livre? Je preferai mille fois vous le glisser directement entre vos mains pour que vous compreniez. Mais comprendre quoi à la fin?

Qu’encore une fois CoHo à taper fort, d’un gros coup de poing dans la table. C’est une pépite en 2.0. Un bijou!
Et je remercie sa maman d’avoir accepté qu’elle le rédige (voir la note de l’autrice à la fin).

Deux lignes, c’est le temps qu’il m’aura fallu pour redevenir addictive à sa plume.

Ce roman traite comme souvent d’un sujet principal fort. Les violences corporelles et domestiques. Comme j’en ai subi pendant des années, je sais ce que sais (même s’il ne venait pas de mon hom’).  C’est pourquoi j’ai d’ailleurs beaucoup pleuré durant ma lecture car si je devais vous avouer « la vérité toute nue » c’est que jamais je ne pourrais oublier.

Lily sort d’une enfance compliquée avec un père violant et une mère complètement soumise. Si elle est à Boston, c’est pour enfin avancer après le deces de son géniteur et maire de Plethora et ouvrir une boutique de fleurs, son rêve.
Sur le toit d’un immeuble, elle fait une rencontre improbable : Ryle, un neurochirurgien qui va être rapidement attiré par elle.
Enfait, c’est l’histoire d’une pulsion qui devient de l’amour avant de devenir un vrai cauchemar.

Atlas, le premier amour de Lily, rencontré lorsqu’il était SDF plus jeune, refait parallèlement surface et c’est pas fait pour arranger les choses entre nos protagonistes. Leur histoire m’a touché et le comportement qu’il a est très noble. Un big love pour lui.

Lily est une femme courageuse qui m’a profondément remué, j’ai ressenti ses joies, ses peines, sa douleur. Lorsque ça va trop loin, je suis resté dans l’attente de savoir ce qu’elle allait faire car semble-t-il, une part d’amour plane toujours avec Ryle . J’ai apprecié ses forces, son ambition et j’ai trouvé que c’était une vrai battante.

Pour ce qui est de Ryle, je n’ai pas bien saisi le pourquoi de son geste, non pas parce que je n’ai pas compris l’histoire mais parce que rien ne peux excuser ce qu’il a fait. Parcontre, j’accorde à l’auteur le fait qu’elle montre l’amour qu’il éprouve pour Emerson car cela peux réellement existé bien que difficile à expliquer.

Vous l’aurez compris, la plume de l’auteur m’a encore transporté plus que de raison. Un de ses meilleurs écrits je pense depuis Maybe Someday. C’est prenant et fluide comme toujours.

Je vous conseil de vous précipiter en librairie, vous ne serez pas déçu. Je vous garantis que vous tomberez amoureuse de Ryle aussi vite que vous tomberez sous le charme d’Atlas et de Lily. C’est un roman avec une toile qu’il est difficile de s’extraire. Il vous poussera à la réflexion et vous obligera à le lire d’une traite tellement l’autrice c’est surpassé.

Pour conclure, une très belle leçon de vie!

« Mes Extraits »

« Personne n’est complètement mauvais ou bon. Certains ont sans doute un plus grand travail à faire sur eux-mêmes pour supprimer la part mauvaise en eux. » Premiere partie

« Il y des gens dont la seule présence suffit à calmer l’atmosphère » chap 4

« Tu m’avais prévenu. Tu m’as dit un jour que je ne pourrais me lasser, que tu agissais comme une drogue. Mais tu as oublié de préciser que tu étais la plus addictive (…) » chap 9

« Imaginez tous les gens que vous rencontrez dans une vie. Tant de gens. Ils arrivent par vagues, et se retirent avec la marée suivante. Certaines sont plus puissantes que d’autres et ont un impact plus profond. Parfois, les vagues apportent avec elles des traces venues du fin fond de l’océan et les lâchent sur le rivage où elles laissent une empreinte de leur passage, longtemps après qu’elles se sont retirées. » chap 17

« L’amour n’est pas forcément un anneau fermé. Il va et vient, comme les gens dans la vie. » chap 17

« (…)Ce n’est pas parce que quelqu’un vous blesse que vous cessez de l’aimer. ce ne sont pas ses actes qui vous vont le plus souffrir. Mais l’amour. »(…) chap 30

« Ma Note »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laissez un petit souvenir de votre passage ^^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s