Virgin Tome 1 de Radhika Sanghani

Auteur : Radhika Sanghani
Editions : &moi
Pages : 300
Tome : 
1
Prix :
12,50€
Date de sortie :
6 janvier 2016
Public :  New Adult
Amazon : Virgin

 

« Petit Résumé »

« À vingt et un ans, Ellie Kolstakis est toujours vierge. Elle se donne quatre mois, jusqu’à la fin de ses études, pour remédier à la situation. Avec l’aide de ses deux meilleures amies, Ellie ne lésine sur rien pour accomplir sa mission : apprivoiser son corps innocent et échapper à une mère grecque attachée à la tradition, jusqu’à enfin trouver le parfait candidat… »

« Ma Chronique »

J’avais encore jamais tester la collection &moi et à vrai dire cela me tenté depuis qu’elle existe et voyant ce livre pas mal circuler sur internet , je me suis dit que ça se présentai comme une chouette occasion. Voilà comment il a atterri dans ma pal.

Avant tout, je remercie la maison d’édition pour cette lecture mais je suis dans le regret de dire que j’ai absolument pas aimé.

J’attendais tellement mieux aux vus des critiques des précédent bouquins de cette collection (que je n’ai malheureusement pas encore lu).

Des les premières pages tourné j’ai tiqué mais j’ai quand même poursuivit malgré tout.
L’histoire est trop porté sur le fait d’être dépucelée, l’héroïne en est carrément obnubilé que ça en deviens « lourd« .

Je me suis terriblement ennuyé sauf pour la parti Vlog que j’ai trouvé être une bonne idée mais ça s’arrête là..

A vrai dire, ma lecture fut très laborieuse et du coup il y a peu de chance que je lise le tome 2 (Bitch).

Je me suis pas du tout attaché aux personnages. On a l’impression qu’etre vierge à son âge est une tare.

Pour conclure, je dirai que je suis déçu par Emoi mais j’espere mieux pour la prochaine fois.

Je sais que n’encourage pas trop l’achat du livre et j’en suis dsl pour l’auteur mais ce n’est qu’un avis personnel, apres je n’interdit personne de le lire si le coeur vous en dit..

 

« Mon extrait »

« – J’ai cru que tu étais avec quelqu’un.
Je piquai un fard en tentant de me convaincre que la grosse porte en bois à laquelle il avait frappé était suffisamment épaisse pour atténuer les bruits de la vidéo.
– Non, toute seule. J’étais simplement en train de… regarder un film.
Il hoche la tête en inspectant autour de lui.
– C’était quoi comme film ? (…)

Publicités

Laissez un petit souvenir de votre passage ^^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s